La responsabilité

Par défaut

La responsabilité est un mot employé dans diverses situations, que l’on confond souvent avec la culpabilité. Responsabilité vient de répondre, c’est-à-dire notre capacité à assumer les conséquences de nos actes. Une personne coupable n’est pas nécessairement responsable (notamment dans le cas des personnes non majeures et des déficients mentaux).

La responsabilité touche tout ce que l’individu est et vit. Cela prend en compte les actes, les paroles, mais aussi les pensées, les sentiments et les émotions, que nous appellerons simplement actes. Il est important de savoir prendre le détachement nécessaire pour prendre l’ampleur de ces actes.

Dans l’autre sens, une personne faisant l’objet des actes d’un individu ne doit pas le prendre personnellement. L’acteur n’agit que sur l’image qu’il a de cette personne, cette image étant le reflet de ce qui plait et ce qui déplaît à l’acteur. On retrouve ici un des 4 accords toltèques : « ne rien prendre pour personnel ». Ainsi, chaque individu est comparable à un tableau de bord avec des boutons : lorsqu’une autre personne appuie sur un de ces boutons, cela engrange des réactions plus ou moins plaisantes. Ce sont ces réactions qui sont de la pure responsabilité de l’hôte de ce tableau de bord, et non de celui qui appuie sur les boutons.

Lorsque l’on éprouve des sentiments pour une personne, le principe est le même : l’autre n’est en rien responsable des sentiments que vous éprouvez et il est totalement injuste de lui reprocher la non-réciprocité de ces derniers.

Laisser un commentaire