Poème : Au revoir

Page

Je ne puis plus désormais remonter le temps
Le temps est-il cruel ? Non, il n’est qu’un instant
Me rappeler encore bonheurs et malheurs
Jusqu’au dernier réveil pour me dire que c’est l’heure

Lève-toi, tête haute, avance vers ton destin
Au revoir, mes amis, n’ayez point de chagrin
Je vous quitte, il est vrai, mes retrouver les miens
Me fait faire une pas de plus sur ce long chemin