Que devient Apple ?

Connu pour ses ordinateurs à la pomme croquée multicolore, Apple a, depuis 17 ans, diversifié son activité dans une multitude d’objets orienté loisirs. Petit état des lieux.

Du Mac au HomePod

L’histoire d’Apple est jonchée de rebondissements, mais le but n’est pas de refaire (encore une fois) le résumé des péripéties de la firme de Cupertino. Non, il s’agit juste d’un constat de changement d’orientation commerciale, plus vers de l’électronique de loisir que de l’informatique.

Aux derniers chiffres, le CA de ses “non-ordinateurs” a augmenté de 31% grâce aux Apple Watch, AirPod, HomePod, Apple TV, casques Beats by Dre (rachetés en 2014) et autres petits accessoires. Quant aux ordinateurs (iMac, MacBook Pro, MacBook Air, Mac Mini, Mac Server), leur vente recule d’année en année.

La mobilité et l’hyperconnectivité influence les comportements et les consommations des utilisateurs. Ainsi, étant donné que les smartphones peuvent remplacer les ordinateurs dans la plupart des tâches, il n’est plus nécessaire de disposer des deux. De plus, l’accessoring permet de ne pas avoir à réinvestir dans des appareils encombrants en multipliant les appareils ainsi que les fonctionnalités, et de laisser le choix de leur usage sans les imposer dans un tout-en-un. Enfin, le BlueTooth supplante les problèmes de changement de connectivité, cher à Apple une fois tous les 5 ans, obligeant à l’investissement d’adaptateurs ou le rachat desdits accessoires.

La fin des ordinateurs ?

C’est une suite qui peut sembler logique. Certains constructeurs, comme Microsoft, avait sorti des boitiers sur lesquels on branchait écran, clavier et souris, et smartphone, duquel on récupérait applications et données. Bien que d’autres constructeurs s’y soient attelés (Samsung, Huawei, Motorola…), cela ne semble pas la mouvance actuelle, le souci de l’intercompatibilité entre marques, voire modèles d’une même marque, pouvant freiner ce genre d’usage. La Switch de Nintendo, également dans cette transition mobilité/fixe, peine à s’implanter dans ces deux univers.